Texte à méditer :  

VB Association pour la reconnaissance du vote blanc

« Celui qui est convoqué n'a plus à se demander : ‘’Que voulait-on de moi, en m'appelant?' mais bien : ‘’Que veux-je, maintenant que je suis présent à l'appel ?’»   Max Stirner L'Unique et sa Propriété

Menu page d'accueil

Cliquez sur l'intitulé pour accéder à la rubrique:

Actualité
Présidentielle et législatives 2017
Proposition de loi UDI-PS de 2014
Elections de 2012 à 2015
Etranger
Divers

Actualité européenne = cevb.eu

Pour aller vite
Pour approfondir
 ↑  
Prix Crétinerie d'Or

Prix Vote Blanc de la Crétinerie d'Or.
CONCOURS 2017

Le prix honore chaque année des personnalités qui, par la profondeur de leur pensée, la pertinence de leurs remarques, ont réussi à démontrer que le vote blanc n'a pas lieu d'être.
 Voir plus en détails les lauréats et les candidats

Edition 2017

Lauréat collectif. C'est le slogan "Voter blanc, c'est voter Le Pen" de l'entre-deux-tours de la présidentielle.

abstentionlepen.jpg

« S’abstenir ou voter blanc, c’est voter pour Marine Le Pen » Manuel Valls BFM.TV 27 avril 2017
« C'est très grave de voter blanc. » Jean-Pierre Raffarin BFM TV
« S’abstenir ou voter blanc, c’est voter le Pen. » François Bayrou BFM TV 24 avril 2017
« L'abstention ou le vote blanc, c'est un coup de pouce à Mme (Marine) Le Pen », Alain Juppé sur son blog intitulé "Non!".
« Voter ni Macron, ni Le Pen, c’est voter Le Pen » Jean-Christophe Cambadelis 27 avril 2017

Non Messieurs, voter blanc, c'est voter en conscience, pour des convictions, ici contraires autant à celles de Marine Le Pen qu'à celles d'Emmanuel Macron. Pointer du doigt des électeurs en caricaturant leur vote c'est rendre un mauvais service et accélérer le processus que l'on dit combattre.

 

Edition 2016
(pas de prix décerné)

Edition 2015

Le vainqueur est:

LE GROUPE EELV A L'ASSEMBLEE


Même les écologistes, face à des intérêts à court terme -entrer au gouvernement - s'assoient sur leurs convictions:

AVANT: «Nous, élus écologistes, nous continuerons à œuvrer pour la reconnaissance pleine et entière du vote blanc, comme je l’ai déjà dit en commission. » Sergio Coronado (EELV), jeudi 28 novembre 2013, Assemblée nationale.

AUJOURD'HUI: « Certes, les bulletins blancs ne sont toujours pas intégrés aux suffrages exprimés, mais ils sont désormais comptabilisés et communiqués séparément des bulletins nuls lors de la proclamation des résultats.» Proposition de loi du groupe écologiste à l’Assemblée, mars 2015

La réforme électorale du 21 février 2014, jugée très insuffisante par les écologistes pendant les débats au parlement, est considérée suffisante aujourd'hui (!!!).

 

VAINQUEUR 2014

«Si le menu de la cantine ne te plaît pas, passe de l’autre côté du zinc et cuisine toi-même! Et si tu ne veux pas accepter de prendre des responsabilités, milite pour le système politique le plus exigeant du monde: l’anarchie.» Charb, Charlie Hebdo, 13 décembre 2013.


Voir les autres candidats de l'édition 2014

Lauréat de l'édition 2013:

Pour la première fois, l'Association remet un prix à un collectif. L'UDI a amplement mérité le titre 2013 suite à sa magistrale initiative parlementaire, préparée de longue date et criante de cohérence. Lire le détail de cette candidature.

Lauréat de l'édition 2012: «En tout état de cause, même s'il y avait 40 millions  de votes blancs, il faudrait bien que quelqu'un soit élu.» Guy Carcassonne, constitutionnaliste vénéré, France-Info, 8 mai 2012. 39 999 999 bulletins blancs, un vote X: c'est X qui est élu !!!

Lauréat de l'édition 2011: «Ceux qui souhaitent comptabiliser les bulletins blancs ont une idée derrière la tête : démolir la république et l'Etat, mais sans dire au profit de qui ou de quoi.... » Michel Charasse, clown politique que l'on ne présente plus, La Montagne.fr, 19 août 2011.

Le vote blanc en 2017

Présidentielle

1er tour: 0 944 733 (2,55%)

2nd tour: 4 085 724 (11,52%)


Législatives

1er tour: 0 513 344 (2,21%)
2nd tour: 1 988 549 (9,86%)
 

Rappel

Présidentielle (2012)

1er tour : 0 701 190 (1,92%)

2nd tour: 2 154 956 (5,82%)

Présidentielle (2007)

1er tour: 0 534 846 (1,44%)

2è tour: 1 568 426 (4,20%)

 

Accéder à notre banque de données

Bons conseils

SAUVÉS DE L'OUBLI !

bbludovic_lacreuse.png

Retrouvez les photos de bulletins annulés de Ludovic Lacreuse

Pensez à aller régulièrement visiter les rubriques 'le vote blanc à l'étranger' et 'Partenaires' qui vous emmèneront hors de France ainsi que notre banque de données pour tous les résultats (cartes et chiffres), propositions de loi, questions au gouvernement, amendements...

Le vote blanc en deuil
IL N’A PAS VOULU VOIR CA

caillavet.jpg
 

Le 27 février 2013, Henri Caillavet est mort, âgé de 99 ans. Le 28, les socialistes et les centristes se ridiculisaient au sénat en se glorifiant de prendre la mesure électorale la plus inepte, le vote blanc séparé des bulletins nuls mais toujours censuré et toujours invisible dans les bureaux de vote, le citoyen étant encore, pour ces élus, un être mineur, inapte à l’indépendance.

Le sénateur radical socialiste Caillavet, lui, en 1980, avait déposé la proposition de loi la plus complète sur le vote blanc.
Lire les propositions de loi

Rechercher
Rechercher
Visites

 934358 visiteurs

 11 visiteurs en ligne

Vous êtes sur le site de l'Association pour la reconnaissance du vote blanc

6 avenue Anatole-France Tour de l'église - 94600 Choisy-le-Roi
Tél. 07 81 41 66 14 - Fax 08 97 10 32 55  - vote-blanc@orange.fr


Adhérer à l'Association  Banque de données  
Archives  Presse


rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.vote-blanc.org/data/fr-articles.xml

Cette page comprend cinq parties:
1. Le refus par les responsables locaux de la réintroduction de la case 'Contre tous' (2017);
2. La dernière avancée en date (2014);
3. L'initiative de cette avancée (2013);
4. La supression du vote 'Contre tous' (2006);
5. Un sondage au moment de l'annulation.


 


La démocratie électorale, c'est avant tout le pouvoir des partis, par les candidats, pour les candidats élus. Le cas de la Russie met en évidence la mauvaise fois de toutes les démocraties et l'accaparement par les états majors des partis politiques du processus électoral.

Un article de journal expose de façon criante le refus d'accorder un vrai pouvoir à l'électeur. A l'époque soviétique, quand les élections se résumaient au candidat unique du Parti, la dictature avait donné un semblant de choix en créant la case 'Contre tous' ( «Против всех» ). Elle a subsisté au changement de société des années 1990 jusqu'à ce que Vladimir Poutine considère que c'était un danger pour lui et la supprime. Mais on y tient à cette case et, à partir de 2013 (voir ci-dessous), des chambres législatives ont milité pour son retour. Vladimir Poutine a contourné l'obstacle en acceptant cette réintégration mais en la limitant aux élections locales. La ruse était perfide puisque dans un état fédéral, chaque république est libre d'accepter ou non des mesures qui concernent directement son fonctionnement. Et on a constaté, depuis 2015, que les régions décrètent que cette modification du bulletin de vote ne concernera pas leurs propres élections.

 

1ère partie

2017
LES POUVOIRS LOCAUX REFUSENT LA CASE 'CONTRE TOUS'


L'article d'un journal sibérien de Yakoutie, cité plus haut, en fait un bilan rapide mais révélateur à la veille des élections locales du 10 septembre 2017. Il nous apprend que «la plupart des membres de la Fédération Russe – à l’exception des Républiques de Sakha (Yakoutie) et Adygeia, et des régions de Belgorod, Kaluga et Tver – ont renoncé à utiliser la case NOTA lors des élections municipales. [Mais en Yakoutie, des responsables politiques s'unissent pour faire part de leur contestation (C'est l'objet dudit article)]. Déjà après les résultats des élections municipales de 2016, la République de Karélie et la région de Vologda ont renoncé à l’option "Против всех"».

Il faut dire que des électeurs ont su utiliser cette case "Contre tous" pour faire entendre leur mécontentement et annuler des élections locales, et la Yakoutie par exemple,  a été aux premières loges en 2015.

 

Des arguments d'une grande mauvaise foi


Le journal nous donne les arguments avancés par les responsables locaux pour ne pas réintroduire la fameuse case sur les bulletins: «L’acceptation de cette correction va diminuer les risques que se reproduise la situation où des élections sont annulées et de nouvelles organisées, ce qui pèse sur les dépenses budgétaires.» En France aussi, lors de la discussion sur la réforme de 2014 distinguant les bulletins blancs des bulletins nuls, les parlementaires avaient rejeté la proposition de déposer dans les bureaux de vote des bulletins blancs, au prétexte que ce serait un coût supplémentaire pour l'Etat.
 


Douma Yakoute
 

Mais surtout, le refus de la case "Contre tous" est motivé au nom de l'intérêt de... l'électeur:  « La suppression de la case ‘Protiv Vseh’ devrait stimuler les participants à la campagne électorale de mieux s’investir auprès des électeurs» !!! Si les candidats ne sont pas menacés par le risque de rejet, ils se préoccuperont plus des habitants de l'endroit où ils se présentent. Sacré aveu.
Le vrai argument ne tarde pas à apparaître: «
S’adressant aux députés, Olga Balabkina [La vice porte-parole du parlement local] a souligné : « Nous avons de l’estime pour les électeurs qui ont eu coché cette case. Mais la situation qui s’est produite [annulation de l'élection] montre que si le législateur fédéral a prévu la possibilité de voter avec la case ‘Protiv Vseh’, il n’a pas pris les mesures pour réguler son usage sur le plan juridique et dans l’agitation préélectorale. Ce sont justement les mécanismes de celle-ci qui ont donné le résultat [que l’on a connu], un « vote protestataire ». L’absence de régulation de la campagne préélectorale a amené au recours [massif] de la case "Protiv Vseh", qui s’est transformé en un miroir de la manière dont la campagne a été menée, avec l’objectif de gâcher les élections pour qu’elles soient reconnues non-effectives. Ainsi les droits constitutionnels des candidats qui perdent de l’argent du « fonds électoral » ne sont pas respectés. » Les élections sont faites pour que les partis placent leurs candidats, coûte que coûte et à moindre coût. La satisfaction de l'électeur n'est qu'une perte de temps et une dépense dommageable.

Et quand on est dans la démagogie, on va jusqu'au bout


Le journal continue en rapportant le souhait d'une députée: « Dans son allocution une députée a souligné que la case Protiv Vseh" serait justifiée si on avait le vote obligatoire. Laisser cette case alors qu’il n’y a pas de vote obligatoire – et qu’on ne donne pas suffisamment d’éléments aux citoyens – équivaut à les pousser à ne pas réfléchir. Il vaut mieux supprimer cette case et s’investir dans un travail plus sérieux lors de la campagne éléctorale. » Les électeurs sont des êtres irresponsables, dangereux, qui peuvent ruiner la démocratie électorale mais il faudrait les faire venir plus nombreux pour qu'on puisse leur accorder de ne pas choisir... et donc de faire annuler des élections. Dans tous les pays on a les responsables politiques que l'on mérite et force est de constater que, lorsque l'on parle de vote blanc, la cohérence ne caractérise pas beaucoup d'entre eux.



 

2è partie
Le parlement russe approuve l’option ‘Contre tous’ aux élections municipales

 23 Mai 2014
 

En Russie, le parlement (Douma) a adopté en seconde lecture une loi prévoyant un vote protestataire. Selon ce projet, cette option n’est possible qu’aux élections municipales.

Cette loi prévoit aussi que dans le cas où le vote ‘contre tous’ serait le plus élevé, les autorités devraient organiser de nouvelles élections.  Cette loi a été préparée et présentée à la Chambre basse par un groupe de sénateurs menés par la présidente de la Chambre haute, Valentina Matviyenko. Le document original autorisait le retour du vote ‘Contre tous’ sur les bulletins à toutes les élections, mais il rencontra une forte opposition de la part des députés. Le chef de la commission des lois constitutionnelles à la Douma, Vladimir Pligin, dit pendant les débats que le retour à un vote protestataire n’était pas souhaitable parce que l’objectif des élections était d’installer les organes du pouvoir, et non de simplement recueillir les préférences de la population. Au même moment, Vladimir Pligin a admis que les votes ‘Contre tous’ étaient possibles aux élections municipales, où les électeurs ont une bonne connaissance des candidats.
L’option ‘Contre tous’ a existé en Russie de 2001 à 2006 quand elle a été retirée des bulletins pour des raisons financières – les législateurs ont décidé que faire se tenir des élections supplémentaires était trop cher. En octobre 2013, les sénateurs ont suggéré d’y revenir pour stimuler la démocratie et réduire l’abstention, affirmant que les citoyens devaient avoir la possibilité d’exprimer n’importe quelle volonté politique, même celle rejetant tous les candidats. Le gouvernement a approuvé cette loi et les assemblées législatives de six républiques fédérales russes ont déjà voté pour elle. Selon un sondage d’opinion rendu public par l’agence VTSIOM en 2013, 43% des Russes soutiennent cette décision, 22% s’y opposent et 32% n’ont pas d’avis sur ce changement.




 

3è partie



Russie

LE RETOUR DU VOTE NOTA EST RECLAME

Le texte qui suit est la traduction d'une dépêche de l'agence ITAR-TASS 16 octobre 2013

 

Si la case ‘aucun de ceux-ci-dessus’ recueille le plus de voix, l'élection sera annoncée nulle, dit le projet de loi soumis à la Douma [assemblée nationale russe] mercredi par les membres du Conseil de la Fédération et sa Présidente, Valentina Matvienko.

Les commissions électorales de district " déclareront la nullité des élections si le nombre de bulletins valides représente moins de 25% des électeurs admissibles, ou si le nombre d'électeurs qui ont opté pour la case ‘Aucun de ceux-ci-dessus’ dépasse le nombre de votes pour le candidat qui a gagné dans cette circonscription ".

Valentina Matvienko

Le Conseil de la Fédération a également suggéré de compléter la loi sur les garanties fondamentales des droits électoraux à une disposition disant que les élections doivent être tenues pour non valides si "dans un quartier monoplace ou district unifié le nombre de votes exprimés pour le candidat qui recueille le plus grand nombre de votes par rapport à ceux d'un autre candidat / autres candidats est inférieur au nombre de voix pour ‘Aucun de ceux-ci-dessus’".
Mme Matvienko a avancé l'idée de rétablir le graphe aucun- of-the- dessus à la fin Septembre.
"Les élections locales du mois de septembre ont montré que nous vivons maintenant dans un nouvel environnement politique, au milieu de rivalités croissantes entre les politiques.
Je suggère que nous devons garder cela à l'esprit et envisager de réactiver le vote ‘Pour aucun de ceux-ci-dessus’ " a-t-elle dit.

"Le faible taux de participation des électeurs aux élections en Septembre a montré que très peu de gens voyaient des partis et des candidats à soutenir dans l’offre présentée », a expliqué Mme Matvienko. Elle estime que « le rétablissement de la case ‘aucun de ceux-ci-dessus’ donnerait aux électeurs de plus larges possibilités d'exprimer leur volonté lors d’une élection" Mme Matvienko a ajouté que «voter contre tous les candidats figurant sur le bulletin de vote est l'occasion pour les citoyens d'exercer leur droit de soutenir aucun des candidats et aucun des partis, et d'indiquer que fort et clairement. "

Mme Matvienko est sure que le passage du projet de loi donnerait des autorités, des partis et de la société "une image plus claire de l'alignement des forces politiques dans le pays et de l'état de l'opinion publique." Le chef du comité de la Chambre haute sur le droit constitutionnel, les questions juridiques et le développement de la société civile, Andrey Klishas, a souligné la dépendance de la loi sur les résolutions de la Cour constitutionnelle. Ces dernières stipulent que les électeurs sont libres d'exprimer leur volonté non seulement en votant pour ou contre l'un des candidats, mais aussi en votant contre tous les candidats figurant sur le bulletin de vote. "En 2004, la Cour constitutionnelle a statué en déclarant que le fait d’affirmer sa défiance à l’égard de tous les candidats sur le bulletin de vote est un élément de droit subjectif électoral", a expliqué Klishas. L'option ‘aucun de ceux-ci-dessus’ a été retirée des bulletins de vote en 2006.

Le texte qui suit reformule l’information donnée par l’agence de presse Prime-Tass dans une dépêche du 30 juin 2006

 


 

4è partie

LA DOUMA ADOPTE UNE LOI QUI SUPPRIME

LE VOTE ‘POUR AUCUN DES CANDIDATS’

 

En Russie, pour qu’une loi soit valide, il faut que la Chambre basse (la Douma) adopte le texte après trois lectures et qu’ensuite la Chambre haute (le Conseil de la Fédération) en fasse de même après une seule lecture. Enfin, le président doit promulguer le texte.

 

C’est le 30 juin 2006 que la Douma, après une troisième lecture a adopté le texte de loi qui supprime les bulletins ‘pour aucun des candidats’ pour les élections fédérales et régionales.

 

D’après l’auteur de la dépêche, cette loi a pour but d’éliminer un obstacle à l’élection du successeur de Vladimir Poutine. En effet, un sondage réalisé par l’institut Levada center en mai 2006 révélait que 18% des personnes interrogées sur leur choix en vue de l’élection présidentielle de 2008 répondaient vouloir voter ‘pour aucun des candidats’ contre 10,3% pour Dmitri Medvedev, 7,3% pour Vladimir Zhirinovsky et 7,2% pour Sergeï Ivanov. Medvedev et Ivanov, tous deux membres du gouvernement actuel, croient fermement être les principaux prétendants à la victoire, sachant que le soutien de Poutine sera crucial pour l’emporter.

 

Il est à noter que le même jour, une autre loi interdit aux membres des partis élus à la Douma et aux assemblées législatives régionales de changer de parti ; à méditer.

 

Angus Reid Global Monitor

 5è partie

LES RUSSES SONT DIVISES SUR

LES REFORMES ELECTORALES

August 8, 2006

Les Russes sont divisés au sujet du récent changement de leur système politique, selon un sondage réalisé par le Centre de recherche sur l’opinion publique russe. 46% des personnes interrogées s'opposent à l'annulation de l'option « contre tous les candidats », alors que 42% pensent que c'est la bonne décision.
 

Le président russe Vladimir Poutine a emporté le second tour de l’élection de mars 2004 avec 71,31% des suffrages exprimés. A cette élection, 3,45% des électeurs avaient déposé un bulletin ‘pour aucun des candidats’ dans l’urne.

 

Le 30 juin, la Douma a voté à 347 contre 87 en faveur d’une mesure qui supprime les bulletins ‘pour aucun des candidats’ pour les elections legislatives de 2007 et pour l’élection présidentielle de 2008.

 

Le 8 juillet, la Douma a vote à 341 contre 100 en faveur du retour au vote anticipé (?), que la Fédération de Russie avait essayé puis abandonné. 67% des personnes interrogées soutiennent cette modification.

 

Le mois dernier, la Commission électorale centrale (CEC), dirigée par Alexandre Veshnyakov, a exprimé sa deception à ce sujet, disant: « Si cette loi passé sous la forme actuelle, cela discréditera les élections et violera le droit de vote des citoyens, de telle sorte que ce ne seront plus des élections, mais autre chose. »

 

Résultats du sondage

 

Acceptez-vous ou refusez-vous la suppression des bulletins ‘pour aucun des candidats’ aux elections ?

 

Accepte

42%

Refuse

46%

Sans opinion

12%

 

Acceptez-vous ou refusez-vous le vote anticipé ?

 

Accepte

67%

Refuse

19%

Sans opinion

14%

 

Source: Centre de recherche sur l’opinion publique russe

Méthode: Enquête réalisée auprès d’un échantillon de1 600 adultes russes, menée du 15 juillet au 16 juillet 2006. La marge d’erreur est de 3,4%.


Date de création : 12.12.2006 @ 00:30
Dernière modification : 17.11.2013 @ 11:54
Catégorie : Pour approfondir - Le vote blanc à l'étranger
Page lue 9033 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Réseaux sociaux


 
Notre collection sonore
A ECOUTER !

Approfondissement du domaine du vote
(De quoi s'agit-il ?)

Episode 7: 4 millions d'électeurs ignorés... mais toujours le statu quo (Henri Cabanel, Frédéric Micheau)
Episode 6: Le vote, une prise de décision (Daniel Gaxie)
Episode 5: Le vote obligatoire, quel progrès ? (Gisèle Jourda, Georges-Louis Bouchez, Charles-Edouard Sénac)
Episode 4 : La légitimité de l'élu face au pouvoir à affirmer de l'électeur (Corinne Lepage, Alexandre Malafaye)
Episode 3: Mieux voter, c'est possible. (Michel Balinski, Irène Inchauspé)
Episode 2: Un autre électeur est-il envisageable pour le XXIè siècle ? (Alain Garrigou, Frédéric Lefebvre)
Episode 1: Vivre et voter sur un territoire (Jean Lassalle, Aurélia Troupel, Sylvain Manternach).

 
Le vote blanc en 2017

Présidentielle

1er tour: 0 944 733 (2,55%)

2nd tour: 4 085 724 (11,52%)


Législatives

1er tour: 0 513 344 (2,21%)
2nd tour: 1 988 549 (9,86%)
 

Rappel

Présidentielle (2012)

1er tour : 0 701 190 (1,92%)

2nd tour: 2 154 956 (5,82%)

Présidentielle (2007)

1er tour: 0 534 846 (1,44%)

2è tour: 1 568 426 (4,20%)

 

Accéder à notre banque de données

Contre le vote obligatoire
« Lorsque les peuples, il y a cinquante ans, élevaient des barricades et renversaient les gouvernements pour obtenir le droit de suffrage, ils auraient cru à une plaisanterie si on leur avait dit que, par un retour imprévu des choses, les souverains voudraient à leur tour mettre à l’amende ou jeter en prison tous ceux qui n’useraient pas du droit conquis ». thèse signée de Francis Sauvage, intitulée De la nature du droit de vote et soutenue en 1903
Version 'personnel politique'
Version 'universitaires'
Notre bibliothèque


Le livre défend la prise en compte comme suffrages exprimés des bulletins blancs. Il démontre que cette évolution est indispensable dans une démocratie qui se veut moderne.
Pour l'acheter


Comme le volume 1, ce volume défend la prise en compte comme suffrages exprimés des bulletins blancs. Notre république se dit laïque mais c’est une laïcité chrétienne. L’acte électoral est sacralisé et l’électeur profane ne peut y accéder qu’en respectant des formes précises. Le vote blanc qui est une tentative de certains électeurs de s’approprier ce moment démocratique est rejeté parce que sacrilège.
Pour l'acheter

Bulletins blancs

de Olivier Durand

206 pages
 

 Ce livre prend la suite de celui publié en 1999. Il défend la comptabilisation des bulletins blancs comme des suffrages exprimés. Il présente l'évolution politique en France et ce qui se passe à l'étranger. Présentation

Pour l'acheter


  A QUOI BON ALLER VOTER AUJOURD'HUI ?
Sous la direction de Olivier Durand     préface d'André Gerin

Questions contemporaines

ACTUALITÉ SOCIALE ET POLITIQUE

Le vote utile est devenu une panacée pour les professionnels de la politique. Il faut à tout prix dégager un vainqueur. Et tant pis si l'électeur se sent floué. On commente énormément les résultats électoraux mais on étudie rarement le rôle et les motivations de l'électeur entré dans le bureau de vote. C'est tout l'objectif de ce livre : retrouver l'esprit de l'acte électoral

Préface du livre

Couvertures


 LE VOTE BLANC
Pour un suffrage vraiment universel

Olivier Durand
Préface d'Hervé De Charette

Questions contemporaines

Premier livre sur le vote blanc, cet ouvrage se veut avant tout une synthèse engagée. Il défend sans ambiguïté l'idée qu'il faut aujourd'hui donner plus de poids aux individus à l'occasion des consultations électorales en respectant scrupuleusement leur opinion, et donc en intégrant dans la catégorie des suffrages exprimés les bulletins blancs.

ISBN : 2-7384-7628-7 • 1999 • 240 pagesPrix éditeur : 19,85 €    


  La Lucidité

 de José Saramago

Le livre du Prix Nobel Saramago où le vote blanc est le héros.

Saramago, José : La Lucidité  (Livre) - Livres et BD d'occasion - Achat et vente

Lire notre commentaire du livre


   The probability broach

de L. Neil Smith

 The Probability Broach.jpg

Science fiction américaine publiée en 1980 dans un monde parallèle où le vote blanc (none of the above) va de soi.

Notre analyse du système démocratique présenté dans le roman:


Long résumé du roman: