Texte à méditer :  

VB Association pour la reconnaissance du vote blanc

« Celui qui est convoqué n'a plus à se demander : ‘’Que voulait-on de moi, en m'appelant?'
—mais bien : ‘’Que veux-je, maintenant que je suis présent à l'appel ?’»

  Max Stirner L'Unique et sa Propriété

Vous êtes sur le site de l'Association pour la reconnaissance du vote blanc

6 avenue Anatole-France Tour de l'église - 94600 Choisy-le-Roi
Tél. 01 42 11 96 86 - Fax 01 79 73 38 16  - vote-blanc@orange.fr


Adhérer à l'Association

Au mois d'août, on peut bronzer, prendre du recul et s'adonner au plaisir de... la réflexion. L'Association pour la reconnaissance du vote blanc vous fait surfer entre art et vote blanc.

 
Cliquer ici


rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.vote-blanc.org/data/fr-articles.xml

LUCIDITE QUEBECOISE

Éloge du vote blanc

MERCREDI 22 AOÛT 2012

Par Clément Clerc

 

Combien de premiers ministres, de députés, de maires ou même de présidents d’association ont été élus avec un taux d’abstention record ? On ne les compte plus, c’est maintenant la norme, de telle sorte qu’après chaque suffrage, les journalistes nous rappellent cyniquement ces chiffres en les comparant à ceux des élections précédentes. La légitimité d’une élection se juge maintenant à son taux d’abstention. « Ah c’est bien il a été élu avec seulement 35 % d’abstention ». C’est dire si nos « démocraties » sont rendues hypocrites.

 

Lieu

Élections

Participation

France

Législatives 2012 (2è tour)

55,41 %

Égypte

Présidentielle 2012

51,85 %

Québec (Argenteuil)

Partielle 2012

42,36 %

Québec (Lafontaine)

Partielle 2012

25,56 %

 

Au Canada, en France ou dans bien des endroits, un vote blanc n’est pas comptabilisé dans les suffrages exprimés. Du coup, les votants blanc sont à tort considérés comme des gens qui se sont abstenus, se font montrer du doigt et parfois traiter de lâches. Et pourtant, combien  de gens se déplaceraient pour aller voter blanc si ce vote était considéré à sa juste valeur, comme un vote protestataire? Personne n’est intéressé à connaître la réponse. Elle fait bien trop peur, aux politiciens qui n’ont aucun intérêt à ce que cela arrive, mais aussi à bien des gens que ça arrange des élections propres et ordonnées qui leur permettent de ne pas avoir à se soucier de politique le reste du temps.

Du pain, des jeux et un simulacre de démocratie de temps à autre. Le peuple est heureux, le peuple pense qu’il a des convictions parce qu’il a le droit de choisir entre différents partis politiques. Par contre le peuple n’a pas le droit de dire qu’il n’en aime aucun. On l’oblige à faire confiance à des gens qui ont étudié pour le gouverner même si une bonne partie du peuple est convaincue qu’ils sont en majorité des menteurs et des profiteurs et que c’est le système qui aurait besoin d’une bonne réforme. C’est comme si un lot de poules élevées en cage avait le droit de choisir entre plusieurs types d’éleveurs qui leur donnent de la moulée à l’aspect différent mais au goût similaire, alors que dans le fond, elles, tout ce qu’elles veulent c’est d’être élevées en plein air.

Comme souvent, le plus triste c’est que les politiciens n’ont même pas besoin d’avoir à nous convaincre de l’inutilité de voter blanc, nous sommes assez stupides pour le faire nous-mêmes.

On a déjà vu bon nombre d’artistes, d’intellectuels et d’autres personnalités se mobiliser à la veille d’un scrutin dont le fort taux d’abstention était anticipé afin de mobiliser le bon peuple et de l’enjoindre à aller voter. Il existe encore peu d’organismes ou de politiciens qui militent pour la reconnaissance du vote blanc. Dans le même temps, beaucoup de gens pensent que ce serait une bonne chose mais ne voient pas comment dans les faits cela serait réalisable, alors ils préfèrent être contre. Et pourtant ne serait-ce pas un moyen efficace d’exprimer son désaccord avec le statu-quo politique et institutionnel, par exemple comme c’est le cas dans bien des pays, quand deux partis s’affrontent depuis des lustres ? Les maniaques de l’ordre public pourraient aussi y trouver leur compte parce que donner une voix au vote blanc permettrait peut-être à certains de ne pas avoir à descendre dans la rue ?

 

 

Mais les plus frustrants restent les gens qui de par leur idiotie rendent service à ce système qui bien malgré lui n’est que pseudo-démocratique. Ceux qui après des élections affirment que les abstentionnistes n’ont pas le droit de critiquer les décisions gouvernementales puisqu’ils n’ont pas « exercé leur droit de vote », feignant de ne pas comprendre le malaise que certains éprouvent en n’allant pas voter alors qu’ils aimeraient exprimer leur désaccord.

Faut-il être stupide ou aveugle pour ne pas comprendre que le vote est un droit et non pas un devoir ? Ces gens sont souvent les mêmes girouettes qui par manque de conviction finissent par suivre la masse à chaque scrutin et voter dans le sens du vent parce que l’humiliation suprême serait de « perdre ses élections ». Comme si c’était une compétition…

Trop peu de pays considèrent les votes blancs et même lorsque c’est le cas, comme en Espagne où les sièges sont en plus attribués à la proportionnelle, on ne place pas un siège vide à l’assemblée, dommage.

Si en plus du taux d’abstention, les résultats officiels affichaient le pourcentage de suffrages blancs, dans le meilleur des cas cela donnerait aux politiciens le pouls d’une frange de la population qui ne se reconnait pas dans leurs discours pathétiques…et dans un monde idéal, on recommencerait les élections forçant les politiciens à se tailler la langue de bois.

En attendant le Directeur Général des Élections du Québec diffuse des annonces télévisées silencieuses avec ces inscriptions : « Chaque voix compte, VOTE ».

Pauvre Démocratie.


Date de création : 06.01.2013 @ 15:49
Dernière modification : 06.01.2013 @ 15:49
Catégorie : - Le vote blanc à l'étranger
Page lue 753 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !